Nombreux sont les interdits pendant la grossesse. Parmi eux, la coloration est soumise à certaines règles à suivre pour assurer la bonne santé de votre futur bébé. Coloration des cheveux et grossesse, faisons le point sur ce qu’il faut savoir. Voici nos conseils pour éviter de nuire à votre bébé tout en continuant à vous teindre les cheveux.

Coloration des cheveux et grossesse

Coloration des cheveux et grossesse : quels risques ?

Les trois premiers mois de grossesse sont cruciaux. En effet, c’est à ce moment-là que les organes de l’embryon se forment. Il est donc important d’éviter l’utilisation de produits chimiques. Un principe à suive également après le premier trimestre. Les colorations, mèches ou permanentes chimiques sont donc à bannir. Si les principes actifs se trouvant dans les colorations chimiques peuvent avoir un effet négatif sur votre santé, imaginez leurs répercussions sur votre bébé. Les colorations chimiques fonctionnent par oxydation et remplacent les pigments naturels des cheveux par des pigments de synthèse. Une réaction chimique s’opère donc directement dans le cheveu. L’eau oxygénée peut également être utilisée pour éclaircir les chevelures. Ces produits chimiques sont tératogènes. C’est à dire qu’ils peuvent amener à des malformations chez le bébé. Ainsi, les médecins et le Ministère de la Santé Publique déconseillent fortement l’utilisation de colorations chimiques pendant toute la grossesse, mais également durant l’allaitement.

Si aucune étude ne prouve clairement le lien entre coloration chimique et lésion intra-utérine de l’enfant, c’est tout de même le principe de précaution qui s’applique. Si à partir de la 12e semaine de grossesse, vous n’êtes plus obligée de renoncer à la coloration des cheveux, il est tout de même fortement recommandé de se tourner vers des procédés plus doux et naturels.

La coloration végétale et le balayage minéral, les alliés des femmes enceintes

Pour allier coloration des cheveux et grossesse sans risque, optez pour des colorants naturels et des teintures sans ammoniaque et sans substances chimiques. La coloration végétale et le balayage minéral sont des techniques douces qui, en plus d’être inoffensives pour votre bébé, ont de nombreuses vertus pour vos cheveux.

Ce sont donc des soins capillaires appropriés pour femmes enceintes et jeunes mamans qui allaitent. Pendant l’allaitement, le corps absorbe les différentes substances par la peau. Elles se retrouvent dans le lait maternel et sont transmises directement au bébé.

Aussi après une grossesse, les chutes de cheveux sont fréquentes. Ainsi, les colorations végétales ont un double intérêt. En vous faisant bénéficier du pouvoir des plantes qui les composent, elles aident à prévenir la perte des cheveux tout en évitant de nuire à votre bébé. C’est ainsi, une alternative naturelle idéale aux colorations chimiques. Une solution 100 végétale permettant d’allier coloration des cheveux et grossesse. 

Vous souhaitez passer à la coloration végétale ? Prenez rendez-vous !

Vous êtes professionnel de la coiffure ?

Découvrez nos formations certifiées Qualiopi pour passer au végétal !